31/08/2005

Et je craque...

 

 

 Dans le noir de mes nuits intérieures

 j’extirpe de mes poches sous les yeux

 les allumettes qui stabiliseront pour

 un temps la lumière d’un jour nouveau.

12:51 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

29/08/2005

[Ou ... alors...]

 

 

[... Il y a toujours une autre réponse... ]

 


20:33 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

24/08/2005

[Tout contre]

 

-         Tu me contredis sans arrêt !!!

-         Mais non.

-         ...


07:53 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

23/08/2005

[Bzzz]

 
 [ Essaimer un peu, à la folie ,pas du tout ... ]

12:55 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

22/08/2005

[o]

 
[ Ne soyez pas dupe des appâts rances ]

09:40 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

19/08/2005

Avis de recherche

Mots à adopter 

...  

Tarmique,Sivelle,Chivolante,Papialite,Namounine

...

17:15 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

18/08/2005

Toupie or not to be ...

 

Revenir à la ligne.

Etirer le trait-d’union.

 

Ecrire en boucle  

Elargir le rond.point.

Danser avec les mots...


08:02 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

16/08/2005

[S.O.S.]

 

[Je jète l’encre dans le tréfonds de mon âme.

Sur papier quadrillé,je tente de l’arraisonner.]

13:32 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

13/08/2005

Fischer Bobby

         « Les échecs, c'est la vie ».

 

 

  

 

 

Bobby Fischer, "le mauvais garçon", est un phénomène à lui tout seul - tant au niveau du jeu qu'au niveau de sa personnalité.
Adoré et haï à cause de ses nombreuses et diverses protestations, sa personnalité peut se réduire au terme "caractère de cochon".
Concernant son jeu, beaucoup affirme que c'est le meilleur joueur de tous les temps...

Son style est solide tout autant qu'il est fluide...
Bobby ne cherche pas systématiquement à créer un schéma stratégique gagnant, mais il attache de l'importance à chaque coup en ce qu'il peut receler de possibilités tactiques.
Pour les milieux de partie, il s'attache plus particulièrement au "matériel" et ne craint pas de se défendre après la capture d'un pion plutôt que de refuser sa prise et garder l'initiative.

Sa connaissance parfaite des ouvertures lui permettait de jouer très vite le début de partie, gagnant ainsi la première bataille psychologique, puis de maintenir ce rythme rapide en sélectionnant généralement le premier coup fort (souvent le meilleur...) lui venant à l'esprit.
Ce pressing poussait souvent ses adversaires à la faute les faisant paraître dans leur "mauvais jour".
Fischer conserva son titre de champion du monde de 1972 à 1975 pour quitter (en renonçant à son titre) le monde des échecs sur un coup de tête et par la force de son seul mauvais caractère et de ses inextinguibles exigences...

 

La légende des échecs Bobby Fischer (champion du monde en 1972 contre Boris Spassky) jouerait de manière anonyme en partie rapide sur des serveurs Internet. Avant 2005 , Fischer n'est plus paru en public depuis 9 ans.

Le GMI anglais Nigel Short est "sûr à 99%" d'avoir joué 50 parties contre Fischer courant 2000 sur le Web. En effet, lors de parties "blitz" (partie rapide de 3 minutes par joueur) jouées sur Internet Chess Club, il a été battu par un joueur anonyme qu'il pense être Bobby Fischer . Ce joueur utilisait des coups d'ouverture "irréguliers dont émergeaient des mouvements d'une puissance extraordinaire".

Lors de discussions en chat avec ce joueur mystérieux, Short obtint la conviction d'être face à Fischer,en lui posant des questions précises sur l'histoire des échecs et de ses propres parties.

 

http://esteyann.free.fr/

 







18:04 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

11/08/2005

M.M.

  

 

« Que mettez-vous pour dormir la nuit Marilyn ?

Quelque gouttes de Chanel N°5 , bien sûr. »

 

 

http://www.erowid.org/chemicals/lsd/lsd_images_gallery2.shtml


19:15 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

10/08/2005

*]*

 

[... Je suis ici et je suis las.

Mais quand tu es là , je suis aussi ...  ]

 


10:34 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |