07/09/2005

Delirium très mince...]

 

 

[Ma sobriété alcoolique toute relative

 émèche l’acuité de mes délires d’ébriété.]

13:31 Écrit par Melo | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

diable! tu as bu quoi pour en arriver là????????
belle journée, Meli!

Écrit par : fun | 08/09/2005

Merci pour tes commentaires dithyrambiques... L'écriture est une longue application et le petit François (l'auteur, pas le personnage) ne peut aller plus vite. Ecrire un récit, c'est aussi palpitant que courir un marathon, mais, même avec un deuxième souffle d'enfer, il faut du temps pour sortit quelque chose de convenable. Une page par jour, c'est un grand maximum. Patience, donc. J'écris rous les jours ...

A bientôt, j'espère.

Écrit par : François | 08/09/2005

°] Fun :Non. J'avais soif. :-) Belle journée aussi Fun.
François :Je serai un lecteur assidu. :-)

Écrit par : Melo | 09/09/2005

Les commentaires sont fermés.