21/02/2008

Buée de secours.

 

    

              

                 Le Monde du Dehors rend mon Miroir suprasensible.                
                 Il suffit que je me colle tout contre lui, que je lui
                 
chuchote des AH et des OH et ses yeux s’embuent 
                 subitement d’un halo.


                Aussi pour lui donner de l’assurance, quotidiennement,
                je lui dessine : ici un nez patibulaire, un œil de tigre
                et là encore des sourcils en forme de points de sutures.


                Et quand le Monde du Dehors m’appelle, je sais qu’en
                me dirigeant vers la porte, il me tournera le dos pour
                enfiler ses gants de boxe.

17:04 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

TRES JOLI Le Monde du Dehors se battant avec lui-même s’invente cet adversaire qu’il nomme le Soi intérieur. Le Monde du Dehors remporte toujours la lutte par K.O.

Écrit par : dangerous_is_reading | 21/02/2008

Frankenstein

Écrit par : Fishturn | 22/02/2008

dommage je m'attendais à ce qu'il te plante un poignard dans le dos...
c't une sale bête, chtel dis, moi: les Mondes Honnêtes, eux, rentrent dormir au chaud le soir dans leur tanières.

Écrit par : EPQ | 22/02/2008

Les commentaires sont fermés.