07/09/2008

Rien que des mots.

 

 

Rien que des mots. Des mots comme des bras arrachés. Des mots comme sauter à pieds joints sur le ventre d'une mère sur le point d'accoucher. Des mots comme des tympans percés au fer rouge.. Des mots comme on égorge un enfant dont le flux de sang l'empêche d'émettre le moindre  son à destination de sa maman dans la pièce à côté. Rien que des mots comme adieu ,fin ou enculé. Des mots comme il est mignon ce petit chaton dommage qu'il va mourir écrasé un jour par un camion. Rien que des mots qui se lisent avec un sourire en coin ou en clignant d'un œil pour avoir moins mal en les parcourant .Rien que des mots pour exprimer aussi les douleurs muettes. Rien que des mots.

 

14:22 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

C'est red ! Je suis surprise par la teneur de ce texte. Je n'ai pas l'habitude de te lire dans un contexte pareil. Une écriture sanguine, assassinée.... la face cachée de Melo ? sa part d'ombre ? En tous les cas on ne peut être indifférent. J'aime aussi ce côté là.

Bon, tout ce que je viens d'écrire n'y prête pas attention. Après tout, ce n'est rien que des mots ! :-)

Écrit par : Malvina | 07/09/2008

Rien qu'un mot, Frissons...

Écrit par : Rachou | 07/09/2008

Damned! Oufti! Gasp! Ce ne sont pas rien que des mots, mais plutôt rien que l'hémo. Mais garder son sang froid

Écrit par : Mitch | 07/09/2008

Quand les mots crachent... Colère noire.Nuit rouge. Grinçements de mots.
Ca me scie !

Écrit par : caperucita | 08/09/2008

Pin-pon des mots doux, des mots tendres comme un pansement sur une égratinure du genou, comme une ambulance sur une carte postale de Suisse, comme la caresse du vent dans les feuilles, comme le baiser sur le front d'un enfant qui hurle, légers comme le silence de la paix intérieure, là-bas quelque part ,sous le bruit des mots.

Écrit par : EPQ | 08/09/2008

et devant les mots, les regards
et derrière les mots, les actes

Écrit par : Mijo | 09/09/2008

Enlève-nous les mots, et nous redevenons une chose telle qu'un petit chaton.

Ce qui fait l'humain, c'est le mot. Le Verbe?

Écrit par : reading_is_like_praying | 10/09/2008

Suite sans suite Les maux se suivent et se ressemblent.

Les mots se suivent et vous ressemblent, cher Melo.

Les mots de Melo font des suites sans suite qui ne ressemble qu'à lui.

Jolis mots!

Écrit par : Mireille Noël | 10/09/2008

Paroles, paroles, paroles...

Écrit par : Mijo | 11/09/2008

Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots...:-)

Écrit par : Malvina | 11/09/2008

Lu Beaucoup d'émotions dans cette litanie de mots. Des non-dits qui chuchotent des écorchures de l'âme mais un rythme et une authenticité à préserver.
A suivre. .L.R.

Écrit par : Richardeau | 25/10/2008

Les commentaires sont fermés.