04/10/2008

Impénétrabilité.

 

 

Le Père Samuel , à l'arrivée du Printemps, mettait toujours un point d'honneur à vivre pleinement le voeu de dépouillement. Mais personne dans le camp de nudistes ne mesurait son engagement total dans la foi de Dieu.

17:36 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Excellent !

Écrit par : ninon | 04/10/2008

Certaines mises à nu font mal voir...

Écrit par : Malvina | 05/10/2008

J'adore le dén(o)uement de cette phrase !!!

Écrit par : Tyrane | 05/10/2008

point d'honneur, votre honneur! Et l'arrivée de l'automne?

Il faut bien deux poids deux mesures dans ce dépouillement.

C'est frisquet!

Écrit par : Mireille Noël | 05/10/2008

Ils n'ont pas les mêmes valeurs Les uns portent la soutane
Les autres se défroquent

Les uns vénèrent Jésus
les autres ne croient qu'en leur petit jésus

les uns croient en la Vierge
les autres goûtent la vierge

Mots soufflés à l'or[e]illette par sieur Bordeau-Chesnel

Écrit par : Malvina | 07/10/2008

Pourquoi s'encombrer de choses inutiles...
L'essentiel est invisible pour les yeux.
Qu'en sera-t-il à l'arrivée de l'Eté et de ses chaleurs torrides ?

Écrit par : caperucita | 07/10/2008

L'histoire du père Samuel me donne envie de repasser ici de temps en temps.

Écrit par : Angelina | 07/10/2008

Les commentaires sont fermés.