17/03/2008

A la Mémoire d'Oscar.

                Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prend exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat. Oscar , mon poisson rouge prenait exactement six secondes pour tournoyer dans son bocal avant de tomber nez à nez, terrifié sur la photo de mon chat.

19:05 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

14/03/2008

Quand Internet devient du LUX

 

 

      Tous les matins, au saut du lit ,
    j'allume la fenêtre de ma chambre
    et je ferme les rideaux.

    Surfer quinze minutes sur les neiges
    immaculées du versant nord de l'Himalaya
    contribue à entretenir mon teint halé.

21:31 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

13/03/2008

GRATTER LES MOTS

18:06 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

10/03/2008

 

Phrase
 vivantà
l’étroit

entrese

smotsc
herche
espace
s
vides
 ou
des
é
 lé
ment
 sdepon
ctuatio
 nspou
r
 structu
rersap
ensée

                                                              

22:06 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

09/03/2008

La Tour de Pise - Jean François COEN - 1993

                 

                                                    ... et encore et toujours ...

 

 

                                     

            

                                       COEN  JEAN - FRANCOIS.
                     
Superbe clip musical realisé
                                    par 
Gondry Michel

16:45 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/03/2008

Entendu à la radio

 

             Tous les Belges sont égaux devant la loi. *
                 *Sauf les Wallons,les Bruxellois et les Flamands.

10:50 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

04/03/2008

Printemps avant la Lettre.

 

 

 

                 Semer des petites graines 
        de Pensées entre mes mots.

20:53 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

01/03/2008

Sursot temporaire.

 

 

 

                 Mourir m'indiffère.
        Un monde sans moi 
        n'a plus de raison d'être.

16:34 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

24/02/2008

CONTE "minute" POUR ENFANTS INSOMNIAQUES.

 

         

     « …Il était une fois

     dans le pays des chemins perdus qui se croisent ,
     une grotte moisie peuplée de limaces
     de mer dans laquelle vivait le méchant Bile
     Vldgastrick , l'homme aux trois estomacs.

     Cette grotte donnait sur la plage où s'échoue
     la mer des idées noires précisément là où
les
     vagues s'écument de rage
.

     Un jour de mission, deux hommes en uniforme
     ont découvert, non loin de la grotte, une
     immense plage inhabituellement remplie de milliers
     de galets et de lance-pierres.

     Lors de son interrogatoire, l'immonde Bile a avoué ,
     en aspirant chaque lettre entre ses dents pourries :
   
 ... "tout est bon dans le petit garçon... sfuistss ..." ,
     tout en admettant, néanmoins, qu'il prenait
     la sage précaution de vider , sur cette plage, les
     poches de ses victimes.

     Vu son âge, la digestion du bois
     et de la pierre lui devenait pénible.

     Quelques heures ont suffit pour mettre à jour, le plus
     grand charnier indigeste d'une centaine de malheureux " Petits Poucets".

       … »

.

.

                   ....Tu dors Mon Petit Bouchon ? 


    

Clin d'oeil complice à Mister R_i_D.

14:34 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

21/02/2008

Buée de secours.

 

    

              

                 Le Monde du Dehors rend mon Miroir suprasensible.                
                 Il suffit que je me colle tout contre lui, que je lui
                 
chuchote des AH et des OH et ses yeux s’embuent 
                 subitement d’un halo.


                Aussi pour lui donner de l’assurance, quotidiennement,
                je lui dessine : ici un nez patibulaire, un œil de tigre
                et là encore des sourcils en forme de points de sutures.


                Et quand le Monde du Dehors m’appelle, je sais qu’en
                me dirigeant vers la porte, il me tournera le dos pour
                enfiler ses gants de boxe.

17:04 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

18/02/2008

ATTENTION~~chute de températures~~ATTENTION

 

 

 

              Inéluctablement , vous devrez lire deux fois
      cette phrase pour lui trouver un second sens.

18:30 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

14/02/2008

Diète Lexicale

 

 

 

                         La Faculté me conseille vivement de
           peser mes mots avant de les manger.
           Les luttes intestines ulcérent mon esprit.

17:46 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

11/02/2008

Ite alea est.

 

                    Inventorier mes hasards .Statistiques.
             Tracer l'algorithme sur mes 4 pans de murs.
             S'imprégner des courbes accidentelles et
             Identifier les angles morts.
             S'y abriter et arrondir les autres.
             Donner du sens aux aiguilles d'une montre.
             Etterminercetexteennecomptantque
             sursesdoigts,ennelaissanrienauhasard,
             nimêmeespaceblancentrelesmots.


             Et si d ‘aventure vous pensez être arrivé ici 
             par hasard, n'en croyez rien c'est parce que
             je l'ai voulu .

21:04 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

08/02/2008

Bulle de savon glissant.

 

 

                 Un corbeau noir de noir, accroché
        à une vieille peur,me toise de biais.

                  Sur une danse frénétique et incantatoire,
                 il entrouvre son bec ébréché et m'assène
                  croi ... croa ... croa... croi ...croa ...
                  croa ... croa ...croi ... croa ... croi ...

                  Figurez-vous, l'instant d'une seconde, le temps
                 de regarder mes paupières de l'intérieur ...
                 Je l'ai cru.


                 

20:40 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

07/02/2008

Antonin Artaud : " Le pése-nerfs" - 2'13''-

                                 

 

08:00 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

03/02/2008

Plus d'une fois.

 

 

 

                 Dieu m'a damné la foi.

13:18 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Parenthèse.

 

 

               Entre deux mots,
       choisir le plus court
.

13:15 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

28/01/2008

A titre vindicatif

 

 

             Nonobstant mes projections futiles,
               mon présent est le plus imparfait de 
      tous les temps.

18:06 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

26/01/2008

Comme un Autre Gargarisme

 

 

 

              Je me souviens ...
      des nuits d'été et de nos nudités
      des sacres de nos ressacs      
      Tout me survient.

                                                                                                                

11:37 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/01/2008

Téléphone .0'58'' - Nouvelle Superflue de la Capitale - Jean-François Jouanne.

16:22 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

12/01/2008

Le feu d'artifice du pauvre.

 

 

 

            Presser les paupières avec les doigts et
      
garder en rémanence la pluie d'étoiles .  

18:06 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

09/01/2008

Assurément. BIS BIS BIS --> Special Thanx to BORO


powered by ODEO

13:59 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

03/01/2008

Assurément.

 

                Douter de tout et ne rien redouter.

19:13 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

31/12/2007

Ce premier janvier deux mille huit , je reste dans mon lit.

 

 

              Respirer le parfum de mes draps chauds
       jusqu'à ce qu'ils ne sentent plus rien ...

17:27 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

29/12/2007

DELETE(RE)

 

 

 

          S'arranger pour avoir le moins de souvenirs
          en commun afin qu'il m'oublie rapidement.

13:03 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

26/12/2007

Comme un gargarisme.

 

                  Quand elle croit en lui , il croît en elle.

15:39 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

23/12/2007

Mots volés/copiés/collés dans MA blogosphère~~~~Façon Cadavres Exquis

Quel mot n’avez-vous jamais écrit ?Rouillé que j'étais, après quelques mois d'absence! Précédent :rêves. Ne sont vivants que les organismes qui sont infectés par un virus ! La créature du tiroir vous a encore dérobé votre soutien-gorge. Qu’il y avait un truc qui avait foiré à l’adolescence dans la manière dont les os s’étaient allongés. Infiltration - Voltaren - Valium - Becozyme - Lipitor - Azaflow - Tenormin - Carodermine - Promagnor - Dolzam - Zurcale -Orties - 3/4 de J & B - un rien de Bordeaux - du coca pour faire passer le tout....Phrase, tu as droit à ta vie sur la toile comme n'importe quelle autre. Les Paroles s'envolent mais les Ecrits doivent rester. Parfois je perds la tête. Les ailes, jamais. Ca fait tellement de bien de regarder quelqu'un dans les yeux après de si longues et sombres journées...Je pense au côté surprenant de l'accident, le moment où ça bascule pour trouver la figure tant attendue...Je voudrais me remémorer le vivant, vibrer encore, conserver ce graphisme avec du mot. Je m’en vais traverser le désert Instrumental. Le vent dans les feuilles imite la mer et l'on se sent l' âme marine, presque prêt à tout larguer pour on ne sait trop quoi trop où trop quand. Pourquoi est-on toujours attirées par le même genre de type même si l'on sait pertinemment bien que cela tournera en foirage affectif complet ?  Alors il n’y aura plus de mots, plus d’enveloppes à lettres, et que vais je faire de tous ces timbres ?Tu pourrais somme toute me sucer. Mais je parle, je parle.Reste l’intime… J’y exauce mes souhaits contraires. On n’attend plus qu'une chose que l’essentiel arrive. Un à un, la vie offre nos jours à la mort, sans jamais se tromper dans le décompte. Certains mots peuvent avoir beaucoup de poids lors de négociations. C’est pour cela qu’il faut un porte-parole. Heureusement, les livres demeurent complices de nos projets surréalistes, voire utopiques. Ils ont une mémoire d’éléphant! Il était difficile d’être aussi peu dans la vie que moi, tout en y demeurant. Je te regarde Et quelque chose a disparu dans mon regard. J’ai alors bondi, dévoré les mots, bu leur essence et signé de ma griffe. Je continue néanmoins. Nonobstant. Je marche. Je dors. J'existe en définitive. L'équation est simple : une femme, une paralysie congénitale et l'envie ... Le plus beau des trios en fin de compte. Car enfin, le désir. J'ai soif d'eau qui pétille. L'angoisse de la carte mémoire noire. On peut le dire de différentes manières, mais le mouvement est toujours le même. En observant attentivement le phénomène, on note bien trois temps: apparaître, paraître et disparaître. Le vent dort ce matin. Des portes claquent dans ma tête. Le temps est venu. Le glas a sonné. Il faut se dire à demain… Demain, c’est si loin! C’est au bout de la vie. Je dis : «Maman… maman. Ici ou ailleurs, mais pas là.Fille amère rachète à prix coupant tout coup de pied au QI pour usage immédiat, seconde-main acceptée. Matière à reflection. Une langue née dans le désert conduit nécessairement vers le ciel. Aujourd'hui elle est partie je ne suis pas plus là imprésent car la réalité virtuelle m'engloutit m'extripe m'extirpe que ne suis-je une trochophore pour oublier.  

12:37 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

20/12/2007

(Dé)clin d’œil.

 

 

 

                 Se remplir les poches donne de la profondeur au regard.

                                                                                                                    

12:45 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

18/12/2007

FRAGMENT N°4

 

      Piqué et tacheté , mon vieux Miroir a fini par attraper la varicelle.
    Et lorsque je le dévisage, j'avoue, maintenant, il me fait peur.
    Après mûres réflexions, j'ai donc décidé de me tartiner de fond de tain
    et lui offrir ainsi une meilleure image de lui-même.

00:15 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

15/12/2007

SuivrecommeunmoutondePanurge.

      

             Un exemple visuel ?  c’est ICI

              Suggestion :  Coupez le son. Mais ne prenez pas cette
                          suggestion comme une entrave à votre libre-arbitre.

 

Merci, Benoît.

20:33 Écrit par Melo dans [MMMmmmh...] | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |